Appel d’offres algérien de 480 000 t de blé à bas prix

Appel d’offres algérien de 480 000 t de blé à bas prix

L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a effectué l’acquisition d’entre 480 000 et 600 000 tonnes de blé à moudre dans un appel d’offres international clôturé ce mardi, rapporte ce mercredi Zawya citant l’agence Reuters.

Les premières estimations situent le prix du blé aux environs de 218 dollars la tonne, frais de livraison inclus. Un prix relativement faible par rapport à l’habitude. « Les prix semblent assez agressifs. Les commerçants français n’avaient pas beaucoup de commandes dans leurs registres pour la nouvelle récolte, c’était donc une opportunité à ne pas rater », explique un trader cité par la même source.

Le blé français constituera probablement la majorité du volume commandé par l’OAIC, mais certaines cargaisons pourraient venir de la région baltique pour une livraison durant la première moitié du mois d’août, dépendant de la progression de la récolte.

La livraison du blé est attendue sur deux périodes des principaux pays fournisseurs, entre le 16 et 31 juillet ainsi qu’entre le 1er et 15 août. Si le blé est d’origine sud-américaine, la livraison est attendue entre le 16 et 30 juin ainsi qu’entre le 1er et 15 juillet.

L’Algérie est un client vital pour le blé provenant de l’Union européenne, en particulier la France. L’Algérie avait rejeté des offres et n’effectué aucun achat lors de son précédent appel d’offres début avril, précise la même source.