Phytos: une hausse des ventes en 2018, mais «pas un échec» selon Didier Guillaume

Phytos: une hausse des ventes en 2018, mais «pas un échec» selon Didier Guillaume

Didier Guillaume a affirmé le 9 janvier que les plans gouvernementaux successifs, dont l’objectif reste de diminuer l’usage des phytos, ne sont «pas un échec» malgré l’annonce d’une hausse des ventes de 21% en 2018. «Ce n’est pas un échec ce que nous vivons, (…) car la sensibilisation, les avancées, les transitions faites, les filières qui s’organisent, je crois vraiment que c’est quelque chose de très important», a déclaré le ministre devant la mission d’information parlementaire sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate. «Nous avons constaté que jamais autant n’a été fait et pourtant la courbe d’achat de produits phytosanitaires continue à monter. Ça, c’est une vraie réflexion sur laquelle nous devons nous pencher», a-t-il ajouté. Et de défendre l’utilisation du Nodu (nombre de doses unités) pour suivre le plan Ecophyto, mais «peut-être en mixant avec d’autres critères». A propos de la sortie du glyphosate, il s’agit que «cette transition environnementale n’ait pas un impact économique tel que ça remette en cause des filières ou des exploitations agricoles entières. Ce n’est pas ce que veut le gouvernement. (…) Les engagements pris par le président de la République seront tenus»: le glyphosate sera «interdit pour une majorité d’usages d’ici fin 2020».

Source : Agra Presse