• All
  • Actualités
  • Dépêches

Pour France Grandes Cultures, on complique encore plus les programmes de désherbage des agriculteurs et leurs assolements, en risquant d’augmenter notre dépendance aux importations en protéines et huiles végétales sans protéger nos marchés et donc les consommateurs.

Ce 21e festival (mercredi 11 septembre) a été très réussi, avec 1500 visiteurs qui ont pu profiter de conférences de grande qualité sur la conservation et la régénération des sols et de la présence de 30 concessionnaires et constructeurs présentant leurs derniers modèles de semoirs et autres matériels adaptés au semis direct.

Compétition internationale d’un côté, normes environnementales de l’autre : les agriculteurs français ne s’en sortent plus. Dans une tribune, Nicolas Jaquet, président de France grandes cultures, plaide pour que les produits agricoles sortent des accords commerciaux. Il propose la création d’une « exception agriculturelle » en Europe, sur le même modèle que la culture, pour protéger la qualité de nos produits.

Dans son intervention télévisée du 26 août, à la suite du G7 de Biarritz, le président de la République Emmanuel Macron a semblé montrer qu’il avait compris l’origine du principal problème de l’agriculture européenne : le déficit en protéines végétales.

Nombreux sont les satisfécits sur les bons rendements que nous connaissons cette année en grandes cultures, en dépit des fortes chaleurs estivales. Les rapports officiels (USDA, CIC, SSP du ministère de l’agriculture, FranceAgriMer) ont d’ailleurs tous tablé sur une augmentation de la production de céréales. Résultat : les prix replongent en ce début de campagne !

La Coordination Rurale et France Grandes Cultures (FGC) ont écrit au Commissaire européen pour demander une dérogation généralisée à l’obligation d’implanter des couverts végétaux (SIE et CIPAN) face à la sécheresse qui met à mal les productions et les travaux dans les champs.

La Commission des comptes de l’agriculture de la Nation (CCAN) a annoncé aujourd’hui une légère amélioration pour les grandes cultures. L’Organisation des producteurs de grains (OPG) et la CR y voient juste une légère atténuation de la crise qui secoue l’agriculture mais qui ne permet malheureusement pas de rattraper les nombreux pas en arrière des années précédentes.

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text]

France Grandes Cultures (FGC) et la Coordination Rurale ont remis au ministère leur contribution dans le cadre du plan national pour le développement des productions de protéines végétales.