• All
  • Actualités
  • Communiqués de presse
  • Dépêches

« La mesure du plan de relance portant sur l’aide à l’investissement dans le cadre du plan protéines végétales ouverte le 11 janvier a suscité un grand intérêt. Le nombre très important de dossiers déposés depuis son ouverture nécessite une interruption de la téléprocédure pour permettre un premier bilan des demandes d’aide et s’assurer de leur couverture budgétaire. »

2020 a été marquée par une situation économique, climatique, sanitaire et humaine extrêmement difficile… Une fois de plus nous nous sommes démenés pour porter la voix de TOUS les agriculteurs et proposer des mesures concrètes basées sur notre bon sens paysan.

Pour France Grandes Cultures, on complique encore plus les programmes de désherbage des agriculteurs et leurs assolements, en risquant d’augmenter notre dépendance aux importations en protéines et huiles végétales sans protéger nos marchés et donc les consommateurs.

Ce 21e festival (mercredi 11 septembre) a été très réussi, avec 1500 visiteurs qui ont pu profiter de conférences de grande qualité sur la conservation et la régénération des sols et de la présence de 30 concessionnaires et constructeurs présentant leurs derniers modèles de semoirs et autres matériels adaptés au semis direct.

Compétition internationale d’un côté, normes environnementales de l’autre : les agriculteurs français ne s’en sortent plus. Dans une tribune, Nicolas Jaquet, président de France grandes cultures, plaide pour que les produits agricoles sortent des accords commerciaux. Il propose la création d’une « exception agriculturelle » en Europe, sur le même modèle que la culture, pour protéger la qualité de nos produits.

Dans son intervention télévisée du 26 août, à la suite du G7 de Biarritz, le président de la République Emmanuel Macron a semblé montrer qu’il avait compris l’origine du principal problème de l’agriculture européenne : le déficit en protéines végétales.